N’hésitez pas à nous faire parvenir vos aventures, c’est avec grand plaisir que nous les publierons (texte, photo, vidéo)

Françoise et Agnès en virée sur la Viarhona (cliquez sur ce lien pour voir les photos)

On en rêvait…       Et on l’a fait !

Le 1er janvier, les vœux : cette année, on chausse nos vélos et on part une semaine.

Comme on ne fait plus de vélo depuis for, for, for longtemps, un parcours facile pour débutantes. A voir…

Grâce à la rencontre avec l’Association « A chacun son Vélo », le projet prend corps. C’était le maillon manquant pour retaper le vélo d’Agnès qui n’avait pas roulé depuis des années et louer un vélo à Françoise pour notre road movie.

 

Notre circuit

Posons-nous les bonnes questions :

Quand ? en mai (fait ce qu’il te plait + un beau viaduc) – Combien de temps ? 6 jours-5 nuits – Combien de km par jour ? il parait que l’on fait du 15 km/h donc 50 kms/jour, de plus, c’est de la descente (on ne se mouille pas trop) – D’où à où ? Départ de Vienne pour éviter Lyon jusqu’à la maison (St Paul), nous partirons en train avec nos vélos – Variante possible car trop peu de distance même en faisant 50 km par jour ? – Grâce aux propositions du site « A chacun son vélo » on rajoute une incursion sur la Dolce Via (Vallée de l’Eyrieux).

 Voici le parcours prévu et réalisé :

Samedi : Montée à Vienne en train

Vienne – Peyraud (proche de Soyons)  40 km : Traversée du magnifique village de Condrieux, nous sommes samedi, il y a plein de monde sur la Via Rhôna en mode sympa, et nous savourons la visite d’un parc naturel pour oiseaux.Il fait beau, les acacias embaument…

 Dimanche : Peyraud – Charmes sur Rhône è70 km (aie aie !!)

Magnifique descente côté Ardèche, arrivée sur St Jean de Muzols-Tournon-Tain. Visite de la Cité du Chocolat (à voir, belle expo. Oui, on avoue, on en a beaucoup mangé, mais il fallait prendre des forces, et puis, le chocolat noir garni mousse-pain d’épices-amandes…. Une tuerie !)  Ensuite, on se laisse glisser jusqu’à Valence, là, la Via Rhôna nous fait faire un détour histoire de visiter la ville.  Nous finissons par une petite pause au port de l’Epervière, le plus gros port de plaisance du Rhône (un peu de culture régionale). Puis la retraversée du Rhône sur l’immense pont vers Guilherand Granges et on se laisse glisser à nouveau jusqu’à Charmes sur Rhône.

Lundi : Charmes sur Rhône – St Sauveur de Montagut è34 km (il y a de la montée alors moins de km, on se ménage). En route pour la Dolce Via après la visite du magnifique village de Beauchastel, nous remontons (on n’a pas l’habitude, jusqu’à maintenant on descendait !!!) la superbe Vallée de l’Eyrieux entre soleil et averses, jusqu’à St Sauveur
de Montagut où une montée de 3 km nous attend pour rejoindre notre airbnb, chez Gérard.

Mardi : Repos vélo pour Françoise, Agnès profite d’un rayon de soleil pour rouler jusqu’à Pont de Chervil (28 km) parcours magnifique et une bonne glace de chez Terre Adélice en récompense. Mangeons local !  Une belle balade à pied dans cette magnifique nature pour nous dégourdir les jambes l’aprem.

Mercredi : St Sauveur de Montagut – La Coucourde  55 km. C’est reparti mon kiki !

Traversée du Rhône à La Voulte où bien que nous soyons à l’Est du Rhône, nous sommes en Ardèche (???) c’est le petit Rhône, qui délimite l’ile de Printegarde, qui en a décidé ainsi.  Dans cette réserve naturelle, nous assistons à l’envolée d’un cygne sauvage dans un silence hors du temps… Magique !!!   Nous quittons la Via Rhôna pour un circuit Drôme à vélo avec une arrivée par la N7 (pas marrante, même si très peu de km jusqu’à la Coucourde).  Une petit crochet détente en attendant l’ouverture de l’hôtel. Et bien oui, maintenant on roule trop vite !!

Jeudi (ça sent la maison !) :  La Coucourde – St Paul  55 km

Départ par Savasse, on croyait avoir de la montée, que nenni, de la belle descente jusqu’à la passerelle de Rochemaure, Christian et Isabelle nous ont dit : « A voir ». On a vu. C’est superbe, Françoise en a même eu le vertige…   Ensuite en reprend le chemin du sud, et on se laisse couler jusqu’à Viviers, là on prend un chemin détourné pour traverser le pont du Robinet à Donzère et suivre la naissance du canal de Donzère-Mondragon jusqu’à La Garde Adhémar. Petite pause, rien ne sert de courir (nous en sommes à nos derniers kilomètres), pour finir dans la plaine de La Garde, Clansayes et St Paul.  Le soir même, on ramène nos vélos à Christian pour état des lieux et récit de notre épopée.

Voili, voilà.

Grand merci à Christian et Isabelle pour leur accueil, leur gentillesse et leurs conseils et …

 

Cathy et Nicolas : Première expérience d’ une virée Drômoise  de 3 jours  inoubliables

Notre expérience du vélo électrique démarre tout juste : Nicolas en Trike élelectrifié par l’association « A chacun son vélo » et Cathy  en VTC, deux équipements flambant neuf.

Nous avions 3 jours de libre devant nous et nous sommes donc lancés dans la grande aventure  : un tour de 3 jours en vélo électrique en partant de notre maison sur St Paul trois chateaux, avec la carte IGN « la Drome à vélo » pour guide et une chambre d’hôtes à la Roche St Secret en point de chute pour 2 nuits.

Avec une moyenne de 80 km par jour, plusieurs cols à gravir (col de Pertuis, col de Ventebrun, col de Vesc, col de la Sausse, col de Valouse), une météo capricieuse, nous sommes très fiers de nous, cyclistes débutants. Quel bonheur  de circuler sur les petites routes désertes, humer la campagne, aller à son rythme, faire une pause bien méritée dans un bistrot de pays à midi et recharger les batteries (dans tous les sens du terme).

Nous avons re-découvert notre beau patrimoine dromois, nous nous sommes dépaysés à deux pas de chez nous, sommes revenus boostés de cette expériences nature et sportive.

 

Lucas et Roméo

C’était le vendredi 3 novembre à l’aube, beau soleil, peu de vent, fraicheur du cœur de l’automne : conditions parfaite pour engager une ascension du Ventoux loin du fort tourisme estivale. Nous partons un peu tard dans la matinée de Bédoin, donc face sud, en compagnie de trois amis dont un papa en vélo électrique. Très vite Roméo, notre ami sportif et moi prenons les devants, les 7 premiers kilomètres passent plutôt vite et sans douleur, nous tenons une vitesse reposante sur le rythme de nos conversations. Vite nous apercevons une distance entre nous 3 et nos deux autres amis, nous décidons de redescendre un petit kilomètre pour remonter avec eux, petit repos des jambes qui fait du bien (quand même). Mais très vite notre rythme ré-accélère et nous arrivons au chalet reynard bien avant nos deux amis, après quelques aller-retours autour du chalet nous décidons de redescendre les chercher. Pour le coup on descend un peu plus de 2 kilomètres et remontons avec eux jusqu’au chalet reynard.

Après quelques minutes de pause et la promesse d’une bière au chalet reynard dans la redescente, nous repartons à fond pour les 6 derniers kilomètres, Nous nous sentons en pleine forme et avons envie de finir avec un rythme soutenue pour se mettre à bout. Quelques kilomètres après nous sommes plus que deux, Roméo et moi à grimper ensemble ; la tour du sommet se rapproche un peu plus à chaque virage. Le dernier kilomètre apparait, Roméo part à fond et j’essai tant bien que mal de le suivre, nous arrivons au sommet rapidement et en danseuse !

Grand sourire, grande satisfaction et grosse transpiration, 2h45 après notre départ de Bédoin nous sommes arrivés au 1912m d’altitude du mont Ventoux. Notre ami arrive très vite au sommet aussi, puis les deux derniers. Nous sommes tous très heureux de cette ascension du Mont Ventoux, la première pour 4 d’entre nous.

Au final c’est 24 km, 1756m de positif, 298m de négatifs et exactement 2h44 en comptant les pauses et les allers-retours.

Après s’être bien refroidi au sommet nous commençons la redescente dans le frais jusqu’au chalet reynard où nous dégustons de fins breuvages. La descente reprend avec un rythme plutôt soutenu, on se lâche et même si il fait froid on se tire la bourre jusqu’à des pointes à 70 km/h. Nous arrivons à Bédoin dans l’après-midi, satisfaits de nous, on prévoit même de se refaire ça face nord, puis côté Sault.

Super expérience pour tous,

A refaire vite avec vous les membres de l’association !

Isabelle et Christian en Crête devant un olivier plusieurs fois millénaires